Comment ça va?

Comment répondez vous à cette question? Cette question banale, qui nous conduit à une réponse presque mécanique.

Cette phrase censée ouvrir le dialogue et nous inviter au partage ( à mon sens) conduit à un simulacre de bienséance.

Je crois que la réponse la plus surprenante à cette question, c’est « et toi? », la personne se met alors en retrait totale, c’est clairement la fuite ou alors embraye sur des nouvelles relatives à des tiers ( proches ou non).

Cette question à laquelle on évite souvent de répondre en profondeur, et pour laquelle on évite parfois même de croiser certaines personnes pour ne pas se retrouver confronter à un interlocuteur qui ne se contentera pas de la réponse mécanique.

La façon dont on répond à cette question, parle bien plus de nous que nous le pensons.

Quand nous répondons à cette question, nous sommes appelés à faire un état des lieux, parler de sa vie impacte la façon dont nous vivons, d’où nous envisageons notre existence.

Faites vos l’énumération de vos problèmes ou réalisations/désirs/envies.Restez vous évasifs même avec vos proches.

Faites le test, mettez de la conscience dans vos réponses à cette phrase. Et observez la différence.

Alors comment allez vous?

Pour ma part enthousiaste, posée, secouée, en action et en gestation, de plus en plus consciente de ma mission de vie.

Ouverture

Share Button

Partir de soi…rend la vie plus belle

Une petite expérience vécue ce week-end m’a rappelé l’importance de partir de soi, d’être maître de son état.

Je prenais le bus pour me rejoindre des personnes que j’apprécie dans un but de détente créative.
Le conducteur démarre et je sens tout son agacement, agressivité, qui lui donnait une conduite brutale et moi en ce moment je suis un peu en kit physiquement parlant ( les bousculades et challenges émotionnelles se bousculent et je trinque…donc obligé de mettre une conscience sur les maux et les mots).
Je sentais déjà les vibrations dans le bas de mon dos et j’avais pas envie de ça.

Je commence à me dire, il faut que le monsieur change d’état, je focalise sur il faut qu’il change …et puis éclaire dans ma tête, ma démarche était contre productive, décentrée, et finalement épuisante pour rien.

De quoi j’avais envie moi, de douceur, je me suis focalisée sur cette envie, alors je ne sais pas si le conducteur a changé d’état, sa conduite mais moi mon état a changé dans la minute, plus de vibrations dans le bas de dos, j’étais toute cool, je suis arrivée fraîche.

Et du coup je me suis dit que la prochaine fois que l’état de quelqu’un m’agace, j’irais cherché l’état que moi je veux vivre, et je mettrais mon énergie sur cet état, et pas dans le fait que l’autre doit changer, me comprendre.
C’est la même chose dans la communication, les relations au lieu de s’emporter dans « il faudrait que », de quoi j’ai envie, et mettre son corps, ses émotions, intentions au diapason.

Bonne semaine.

ps: le reiki est un excellent outil pour savoir qu’elles sont nos envies et revenir à nos états

Share Button

Se mettre en mouvement

Prendre une décision a pour but de mener une action

Parfois bousculer par tout ce qui nous arrive, le quotidien, on tend à perdre le fil, à laisser les dossiers de la vie en souffrance et à les voir s’entasser sous nos yeux, dans notre tête, et tout devient indéchiffrable, insoluble.

De cette situation peut naître une vraie souffrance physique, psychique et émotionnelle. On ne vit plus, on survit au milieu d’une vie qui ne semble plus nous appartenir. On se sent dépossédé.

Nous sommes faits pour être créateur de notre vie. Être créateur de notre vie, c’est se mettre en mouvement pour donner vie à ses rêves, à ses envies.

Un état d’être apaisé, un état d’esprit clair est nécessaire.

Je vous propose une « méthode » en quelques étapes pour y voir plus claire, l’idéal est de faire cet exercice après un moment de pause, une méditation, de profondes respiration, un soin reiki pour les initiés afin d’être dans un accueil de ce qui vient.

Les étapes:

1- Prendre les situations les unes après les autres, les poser sur papier, faire un résumé de la situation;

2- Définir la situation de manière subjective, émotionnelle, ce qui nous touche, ce qui nous perturbe, les émotions que cela réveille en nous: colère, tristesse, peur, joie;

3- Définir la situation de manière objective: les enjeux matériels;

4- Définir la situation en se mettant à la place de l’autre (dans la mesure du possible), faire preuve d’empathie si vous souffrez de la situation, dites vous qu’il y a peu de chance que vous soyez seul;

5- Fixer les objectifs que l’on souhaite obtenir sans porter de jugement, ni mettre de pression et d’attente, faites vos vœux;

6- Réfléchir au(x) moyen(s) d’action en sa possession pour mettre en œuvre;

7- Se faire aider si vous sentez un blocage à une étape du processus;

8- Mettre en œuvre votre décision, passer à l’action à la lumière de votre compréhension du moment.
En effet, rien n’étant figé, ce que vous décidez est amené à évoluer en fonction de vos aspirations qui changent, d’un environnement qui vous répond. C’est un processus perpétuel, c’est un processus de vie.

Nous pouvons aussi arrivé à la fin du processus et décider que finalement l’idée poursuivi n’a plus lieu d’être, est obsolète, renoncer à quelque chose, c’est aussi agir, c’est laisser la place à autre chose qui a plus a raison d’être.

Passer à l’action c’est donner vie à ce qui est essentiel pour nous, c’est se libérer des attentes, des fantasmes,en se confrontant ce que nous pensons au monde, aux autres.
L’année 2015, nous y invite fortement.

Cet article est une forme de mise à jour d’un article paru initialement en mai 2014 sur ce site.

Share Button

Jardin Secret

Parfois un poème vaut mieux qu’un long discours
Accepter son état d’être pour être heureux et gardien de son cheminement spirituel

Nous avons tous nos colères inutiles
Nos larmes retenues
Ces portes à ne pas franchir
Ces moments de doute
De honte
Cachés à la vue de tous
Qui nous font courir
Nous blottir contre des illusions
Parfois on se dit à quoi bon s’affranchir
C’est ce que nous vivons sans chercher d’absolution
Le lot de tous
À chacun ses émotions
À chacun sa solution
À chacun sa révolution
À chacun sa corruption
À chacun sa résolution
À chacun son évolution
À chacun sa mesure
Pour être

Share Button